Motifs de camouflage polonais

République de Pologne

La Pologne a cultivé l'une des histoires les plus variées et fascinantes du camouflage militaire en Europe.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la 1 re Brigade aéroportée indépendante polonaise soutenait la 1 re Division aéroportée britannique pendant l'opération Market Garden. Sous le commandement du major général Stanislaw Sosabowski, la brigade était principalement équipée d'uniformes et d'équipements de campagne britanniques, y compris les blouses de camouflage peintes à la main représentant un parachutiste Denison . En dépit de lourdes pertes au cours de cette campagne, les troupes polonaises aéroportées ont combattu vaillamment et ont retardé un nombre important de troupes allemandes en Hollande, empêchant ainsi l’annihilation complète de la 1re Division aéroportée, incapable de sécuriser le pont d’Arnhem et finalement obligée de se retirer.

Malgré des liens étroits avec leurs alliés britanniques du temps de guerre, la Pologne tomba sous l' influence soviétique en 1944 - devenant la République populaire de Pologne (1944-1990) et ne continua pas à utiliser le motif de camouflage à "coups de pinceau". Pourtant, les forces armées polonaises n’ont pas non plus été particulièrement influencées par les modèles soviétiques. Au lieu de cela, la majorité des conceptions semblent soit avoir un lien symbolique avec les modèles allemands de la Seconde Guerre mondiale, soit être d'origine totalement novatrice. Depuis les années 1950 jusqu'à nos jours, la Pologne a toujours soutenu l'utilisation du camouflage pour le personnel militaire, non seulement pour les troupes aéroportées et les troupes d'opérations spéciales, mais également pour le soldat d'infanterie. Ils ont été le premier pays du Pacte de Varsovie à utiliser le camouflage à motif "de pluie " (un motif qui apparaîtra plus tard dans au moins la moitié des pays de cette alliance), mais ils ont également été assez pionniers dans leur utilisation de motifs distinctifs tels que des motifs en peau de reptile et en peau de léopard . Enfin, libérant ses entraves communistes en 1989, la Pologne est devenue une république constitutionnelle en 1990 et jouit de la pleine appartenance à l'OTAN, à l'Union européenne et aux Nations Unies.


Camouflage d'époque de la Seconde Guerre mondiale porté par les forces polonaises

  • Les forces polonaises en exil pendant la Seconde Guerre mondiale ont déployé plusieurs unités qui ont servi dans le théâtre d'opérations européen (ETO). Parmi celles-ci, la seule unité connue pour s'être camouflée était la 1ère brigade polonaise indépendante de parachutistes, dirigée par le général Stanislaw Sosabowski. L’action la plus célèbre de l’unité a été sa participation à l’opération aéroportée (en grande partie infructueuse) "Market Garden", au cours de laquelle les membres déployés portaient la blouse de Denison camouflée comme leurs homologues britanniques.

Uk1.jpg

Schémas de camouflage polonais de l'époque communiste (1944-1989)

  • Le premier dessin de camouflage destiné aux troupes polonaises date du début des années 50 et était probablement d'origine soviétique. Composé de formes de feuilles finement détaillées dans un feuillage vert sur fond jaunâtre ou kaki, le motif est souvent surnommé Pietruszka ou camouflage "au persil" et est le plus souvent associé à la Roumanie , que l'on croit avoir adoptée après que la Pologne l'ait abandonné. Le survêtement léger et le poncho à capuchon de style soviétique n’étaient fournis qu’aux unités spéciales de l’Armée polonaise, et les exemplaires survivants sans marquage roumain sont très rares.

Romania4.jpg

  • On sait qu'un motif de "neige" d'un blanc solide a été attribué aux unités de montagne polonaises et au personnel militaire opérant dans des conditions neigeuses. Composés de poncho à capuchon, de blouses, de pantalons et de bonnets, les uniformes ont été utilisés bien avant les années 1990. (Photo non fournie)

  • Au début des années 50, la Pologne a adopté un motif de camouflage basé sur le motif allemand de la Wehrmacht Splittermuster ( splinter ). Bien que les modèles survivants aient été référencés avec des dates dès 1953, le modèle wz56 est connu depuis de nombreuses années. Il présente des formes d'éclats brun-violet et vert olive avec des bandes de pluie vert foncé sur fond jaune-brun, mais il existe une certaine variabilité entre les productions. s'exécute. Des comparaisons de ce modèle avec des exemples allemands originaux ont révélé que les formes d'éclat de la version polonaise étaient inversées, ce qui suggère que les dessins originaux ont probablement été copiés au cours des étapes de développement de ce modèle. Cette conception a de nouveau été présentée comme un survêtement en deux pièces de style soviétique et n’a été distribuée qu’aux unités aéroportées et de reconnaissance dans les années 1960.

Poland4.jpg   Poland5.jpg

  • Bien que les conceptions de camouflage allemandes telles que Splittermuster ( motif en éclats ) et Sumpfmuster (motif de marais) aient indéniablement été influencées par la WW2 , c'est la Pologne qui a mis au point le premier motif appelé "motif de pluie ". Cette série est connue officiellement sous le nom de wz58 Deszczyk (goutte de pluie). Se distinguant des conceptions de la Seconde Guerre mondiale par la simplicité consistant à incorporer uniquement des lignes densément concentrées ou des "détroits de la pluie" sur un champ de couleur unie, le design a en fait une fonctionnalité limitée en tant que camouflage et ne sert probablement pas à distance d'un objectif plus grand qu'un uniforme de couleur unie. . Néanmoins, plusieurs autres pays du pacte de Varsovie ont développé leurs propres versions du modèle de pluie , notamment l'Allemagne de l'Est, et un certain nombre de mouvements d'insurgés sont réputés avoir utilisé ce modèle au fil des ans. Le dessin original polonais est un motif épais de brouillards de pluie brun foncé sur un fond brun-vert ou bleu-gris (deux variantes sont documentées, souvent appelées variations "marron" et "gris"). Bien que les conditions de pluie soient généralement plus minces que celles trouvées dans les modèles des autres pays du Pacte de Varsovie, certaines versions avec des conditions de pluie épaisses ont également été documentées.

Poland1.jpg   Poland2.jpg

  • Une variante légèrement différente du wz58 Deszczyk ( Goutte de pluie) peut être vue ici. La principale différence réside dans la forme de la pluie "droite" elle-même. Alors que, dans les versions précédentes, la ligne avait été légèrement effilée à une extrémité (comme si chacune avait été peinte avec un pinceau très fin et que le point indique l'endroit où la pointe du pinceau est lentement soulevée de la surface), la dernière version manque. cette distinction. Les deux extrémités de chaque ligne droite de pluie ont la même épaisseur.

Poland30.jpg   Poland31.jpg

  • Un autre modèle éphémère éventuellement développé dans les années 1960 est connu uniquement sous le nom de "pétales" ou "doigts" en anglais - la désignation officielle polonaise étant inconnue. Probablement dérivé du motif MKK de l'époque soviétique de la Seconde guerre mondiale, ce motif polonais présente des formes de "pétales" brun foncé, orange et vert olive sur un champ vert pâle. Il semble que peu d'exemples originaux aient survécu et rien n'indique qu'il ait jamais été adopté. Selon certaines rumeurs, ce modèle aurait été communiqué ultérieurement à la Libye, mais cela n’a pas été étayé par des documents.

Poland23.jpg

  • Les linceuls de parachute militaire polonais destinés aux opérations spéciales (opérations aéroportées standard, qui ont toujours été en blanc) sont imprimés avec un motif de taches unique (également appelé aba ou "grenouille") depuis les années 1960. Ce modèle, dont la conception intégrait des taches noires et orange sur un fond vert pâle, est devenu populaire auprès du personnel polonais des forces aériennes et des opérations spéciales, qui a cannibalisé les parachutes et dont les uniformes des douanes ont été créés. Bien qu'ils ne soient pas officiellement produits par le gouvernement, ces uniformes obtenus par le secteur privé restent en usage bien longtemps.

Poland12.jpg   Poland13.jpg

  • Officiellement, le modèle du "ver" de l'armée polonaise, introduit par l'armée polonaise dans le wz68 Moro Ludowe Wojsko Polskie (LWP) en 1968, a vu le service militaire dans les années 1980 comme un modèle polyvalent. Également connu sous le nom de «moro vert», il s’agissait d’un motif de l’armée composé de formes denses de «ver» gris foncé sur un champ gris-vert. Plusieurs styles d’uniformes ont été produits, y compris une version hiver et un uniforme à usage spécial pour le personnel aéroporté et de reconnaissance. Le modèle a été repris par la suite (vers la fin des années 1980) et porté par des éléments du ministère des Affaires intérieures ( Ministerstwo Spraw Wewnętrznych ou MSW), tels que les gardes-frontières ( Wojska Ochrony Pogranicza ) et la police anti- émeute motorisée ( Zmotoryzowane Odwody Milicji Obywatelskiej ).

Poland19.jpg

  • Le modèle "Black Moro ", qui a été initialement publié sous le nom de Moro Wojsk Lotniczych i Marynarki Wojennej ( wo68), diffère de la version verte ou de la version Army. Cette variante utilise les mêmes écrans que la version Army mais incorpore des formes de "vers" noires sur un champ gris-vert. Le modèle de Moro noir a été introduit au début des années 70, mais il a été utilisé dans les années 90 par le Komenda Główna Policji (Chef de la police).

Poland27.jpg

  • Une autre variante du modèle Moro a été transmise à la police polonaise ( Milicja Obywatelska ) du ministère des Affaires intérieures ( Ministerstwo Spraw Wewnętrznych ou MSW). Officiellement, le wz68 Moro MO (Milicja Obywatelska) est souvent appelé "Moro bleu" par les collectionneurs car il présente des formes "ver" bleu foncé au lieu de gris ou de noir. Comme dans les versions Air Force et Marine, la police Moro a été introduite dans les années 1970 et a été utilisée dans les années 1990.

Poland20.jpg

  • Les services pénitentiaires polonais ont également publié leur propre version du modèle Moro, le wz68 Moro SW (Sluzba Wiezienna). Cette variante présente des formes de "vers" noir foncé sur un champ bleu pourpre et est nettement plus distinctive en raison de la couleur de fond. Également introduit dans les années 1970, ce modèle est toujours utilisé aujourd'hui.

[photo nécessaire]

  • La dernière des variantes de Moro officiellement publiées a été utilisée par le service d'incendie polonais Straż Pożarna . Officiellement le Moro SP (Straz Pożarna), ce motif comportait des "vers" noirs de plus grande taille sur un fond gris-vert. Cette version de Moro a également été introduite dans les années 1970 et est toujours en service aujourd'hui.

Poland21.jpg

  • Un motif de camouflage intéressant est apparu dans les années 1970 pour être testé par les troupes spéciales polonaises. Surnommé le motif Gepard (guépard), ce motif incorpore des taches de léopard noires et brun rougeâtre sur un fond gris champ. On pense que seul l'uniforme à usage spécial a été produit dans ce modèle, et probablement uniquement à des fins de test, car l'uniforme ne semble pas avoir été adopté. Une conception similaire a toutefois été utilisée par des unités spéciales des forces armées du Zaïre à la fin des années 1970, une variante étant également utilisée par les forces du Tchad .

Poland8.jpg

  • Un modèle hybride unique a été envisagé dans les années 1970, utilisant le modèle standard Army Moro avec une surimpression de rayures de tigre verticale en noir. Le modèle n'a jamais été officiellement adopté.

Poland22.jpg

  • Le schéma présenté ci-dessous semble être expérimental depuis les années 1980. On en sait très peu.

Poland18.jpg

  • Le dernier des motifs de camouflage polonais à paraître pendant la période communiste était le modèle wz89 aba ou "grenouille". Le motif est également connu sous le nom de Puma en polonais et a été surnommé motif "reptile" en anglais par de nombreux collectionneurs. Doté d'un motif de peau de reptile vert foncé sur un champ vert clair, il semblerait au wz68 que ce motif présente un aspect pratique limité en tant que motif de camouflage. Il a été adopté en service par l'armée, les forces marines et l'aviation polonaises en 1989 et a été utilisé jusqu'en 1993. Comme dans le modèle de l'armée Moro, plusieurs styles d'uniformes ont été produits, dont une version hiver et un uniforme à usage spécial pour le personnel de reconnaissance et aéroporté.

Poland9.jpg

Les motifs de camouflage de la troisième République polonaise (1990-présent)

  • Le premier dessin de camouflage issu de la nouvelle République polonaise fut le wz93 Pantera, parfois appelé "forêt présidentielle". Incorporant des formes similaires au motif expérimental "pétales" des années 1970, le wz93 présente des formes amibiennes noires, brun rougeâtre et vert olive sur fond kaki. Vers 1993, il est devenu le modèle de camouflage standard pour toutes les branches des forces armées polonaises ( Ministerstwo Obrony Narodowej ), ainsi que le ministère de l'Intérieur et le Straż Graniczna (gardes-frontières). En plus d’un uniforme de combat standardisé, divers modèles de chapeaux, de gilets, de vêtements tropicaux et d’équipement de terrain ont été produits; la conception a été réalisée à la fois en coton épais et en tissu ripstop. Il reste en service général mais peut être remplacé ultérieurement par un motif pixélisé.

Poland11.jpg

  • Une variante de ce modèle est imprimée sur un article unique remis aux troupes d'opérations spéciales polonaises: il s'agit d'une embarcation gonflable. L’article est conçu pour être transporté dans l’engrenage et gonflé au besoin pour des missions spéciales. Le motif de camouflage est similaire au wz93, mais les formes sont en réalité plus proches du dessin de "pétales" de l'époque des années 1970 et l'échelle globale a été augmentée d'au moins 200%.

Poland10.jpg

  • Au milieu des années 90, une unité spéciale de la police polonaise a adopté des modèles urbains inspirés du modèle allemand Flecktarn . Appelé Metro, familièrement et officiellement wz AT 1 PLAMIAK, le motif comporte des taches noires, gris foncé, gris moyen et gris clair sur un champ gris pâle. Ce motif de camouflage a été attribué exclusivement à la police nationale Samodzielny Pododdzial Antyterrorystyczny Policji (SPAP) et à son unité antiterroriste ayant des fonctions analogues à celles du GSG-9 allemand et du CRW du SAS britannique.

Poland14.jpg

  • L' Agencja Bezpieczenstwa Wewnetrznego (ABW) - l'Agence polonaise de sécurité intérieure - a adopté deux autres modèles basés sur flecktarn à peu près à la même période. Le premier de ceux-ci, un dessin de type boisé appelé Gepard dans certaines références , présente des taches noires, marron, vert foncé et vert clair sur un fond vert pâle. Une version du désert présente des taches vert foncé, marron foncé, kaki et beige sur un fond sableux.

Poland24.jpg   Poland17.jpg

  • Un dessin de camouflage "urbain", inspiré vaguement des dessins américains du camouflage forestier m81 , est apparu à la fin des années 1990 et a été mis au service de plusieurs agences gouvernementales polonaises, notamment le Oddział Wart Cywilnych (ministère de la Garde civile) et le Straż Ochrony Kolei (Chemin de fer). Gardes).

Poland28.jpg

  • Vers 2003, les forces armées polonaises ont introduit une version dans le désert du modèle standard wz93 Pantera, appelée wz2000, et parfois appelée Snajper (tireur d’élite) ou Pantera Pustynna (panthère du désert). La conception se compose de formes amibiennes de couleur beige, havane et olive sur un fond sableux. Elle a été utilisée par des militaires polonais servant en Afghanistan, en Irak et ailleurs. Le motif du désert a également été porté par la police polonaise en poste à l’étranger auprès des Nations Unies.

Poland15.jpg

  • Les forces spéciales de l'armée polonaise ont commencé à utiliser un motif dérivé de Multicam appelé Suez en 2008. Ce motif de camouflage marbré incorpore des formes brun foncé, vert olive, olive pâle, beige et rosâtre sur un fond de sable, mais ce n'est pas une copie directe du motif. Conception Crye Multicam. Il a vu le service en Irak et en Afghanistan. Certains uniformes sont étiquetés Biuro Ochrony Rządu (Bureau de la protection du gouvernement).

Usa32.jpg

  • Vers 2007-2008, la Pologne a commencé à tester deux nouveaux motifs de camouflage pixelisés en tant que remplaçants possibles du wz93 et du wz00. Ces modèles cyfrowa Pantera (numérique Pantera) semblent être des versions numérisées de la conception du numéro et sont, à ce jour, à l’essai.

Poland25.jpg   Poland26.jpg

  • La Wydział Realizacyjny, la Komenda Stołeczna Policji (WR KSP) ou le département de la mise en œuvre, le commandement de la police métropolitaine de la police de Varsovie publient une variation de camouflage flecktarn produite par Kama. Cette répartition est en cours de distribution depuis au moins 2012. Le modèle peut également être utilisé avec d'autres unités spéciales chargées de l'application de la loi.

Poland29.jpg

  • Les Straż Graniczna (gardes-frontières) ont adopté un nouveau motif de camouflage en 2015, basé sur le motif Multicam , mais intégrant une palette de couleurs identique au motif wz93 Pantera. On suppose que cela remplacera entièrement ce dernier modèle.

Polandbg.jpg


© Mode extérieure Cie., Ltd de Hangzhou